rédaction web SEO et référencement naturel

Certains blogueurs et rédacteurs web ne réfléchissent pas au sujet de leur article en amont et se contentent d’écrire ce qui leur vient à l’esprit. Pour certains, cela peut suffire car ils sont naturellement doués pour l’écriture. D’autres peuvent avoir besoin d’aide. Les 6 astuces de rédaction SEO suivantes vous aideront à rédiger des articles optimisés pour le référencement naturel.

Réfléchissez au sujet de votre article

Pour commencer, tâchez de réfléchir au thème de votre texte. Répondre aux simples questions suivantes : “pourquoi écrire un article sur ce sujet ? Qui le lira ? Qui s’y intéressera ?” vous aidera à trouver le bon angle d’accroche. N’oubliez pas que le sujet de l’article doit comporter une requête clé (un mot-clé principal) afin d’améliorer son référencement naturel (SEO) sur les moteurs de recherche, de type Google.

Les paragraphes du texte doivent avoir un sens

Le fait que le texte doit être divisé en paragraphes est clair. Mais les paragraphes d’un texte optimisé pour le référencement SEO ne doivent pas seulement séparer l’article en mots, mais faire l’objet d’une division sémantique. Après avoir terminé une idée, terminez le paragraphe. Incluez la nouvelle pensée dans un nouveau paragraphe, sur une nouvelle ligne. A noter que les longs paragraphes ne sont pas toujours pertinents pour les moteurs de recherche. Il faut trouver le juste équilibre et essayer de faire passer la pensée du paragraphe en 5 à 7 phrases tout au plus.

rédaction web SEO et référencement naturel

Les titres et sous-titres sont importants pour le référencement naturel (SEO)

N’oubliez pas de diviser le texte en plusieurs parties et titrez chacune d’elles. Les titres créent la structure de l’article (H2, H3…) et sont importants non seulement pour une meilleure lisibilité, mais aussi pour l’optimisation du texte. En effet, les moteurs de recherche voient les sous-titres, les titres et les comprennent.

Les titres et sous-titres sont aussi utiles aux internautes. Ils les orientent, améliorant ainsi la facilité de lecture. Pour le référencement SEO, utilisez les mots-clés de l’article dans les sous-titres, mais pas dans tous. Un seul mot-clé dans un sous-titre H2 est suffisant pour un article de longueur moyenne (400/500 mots).

Lire aussi : [Infographie] : un contenu optimisé pour le SEO : pour quoi faire ?

Utilisez des signaux sémantiques

Les signaux significatifs aident les lecteurs à parcourir le texte et à comprendre l’idée principale. Vous devez utiliser des signaux sémantiques, “tout d’abord” ; “pour commencer”, “de plus”, “enfin”, de même que des expressions comme “toutefois, “néanmoins”, “en effet”, “certainement”… Ils signalent clairement aux lecteurs que des informations importantes vont suivre. Les signaux sémantiques sont donc très importants pour structurer votre texte et participent à l’optimisation du référencement SEO.

rédaction web SEO et référencement naturel

Montrez le texte à quelqu’un

Ce conseil n’est pas toujours réalisable. Pour autant, si vous bénéficiez de cette possibilité, proposez à un tiers de relire votre texte avant de le publier. Vous n’avez pas besoin de solliciter un expert de la rédaction web. Vous pouvez tout simplement demander à l’un de vos proches s’il a compris l’idée principale de votre message.

Optimisez la longueur de votre article pour le référencement SEO

Veillez à ce que votre article comporte au moins 300 mots (il s’agit d’ailleurs davantage d’une brève à ce niveau). Bien que les textes longs soient préconisés pour le référencement SEO, il n’est pas recommandé de rédiger des articles trop longs, au risque d’effrayer l’internaute. Pour un article de blog, 700 mots sont par exemple suffisants. Cependant, il n’y a pas de consensus clair parmi les webmasters sur la longueur idéale d’un article optimisé. Difficile donc de vous donner un chiffre précis.

Néanmoins, quelle que soit la longueur du texte, il existe une règle générale en référencement SEO : essayer de faire en sorte que les phrases clés apparaissent dans le texte dans une proportion de 1 à 2%. Ainsi, pour chaque paragraphe de 300 mots, vous devez utiliser 3 à 6 mots-clés (principaux ou secondaires).

Lire aussi : Publier plus pour gagner plus… Pourquoi faire appel à un rédacteur web SEO ?

Rédactrice indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *