photographie-devenir-photographe

On poursuit les témoignages métiers autour de celui de rédacteur web avec un métier bien à part, celui de photographe.

Si la mission principale des férus de photographie est de prendre des clichés, la profession se digitalise et il devient désormais incontournable de disposer d’un blog, ou tout du moins de réseaux sociaux pour se faire connaitre. Le point avec Anne Argoat, photographe professionnelle en Bretagne.

Tu es photographe, quelles sont les différentes casquettes du métier ?

Je suis passionnée de photographie depuis 10 ans. Après plusieurs déboires dans ma branche professionnelle, j’ai décidé de me lancer dans un métier qui me passionne. Pour l’instant, je me suis beaucoup axée sur la prestation de services (c’est-à-dire sur les portraits de famille, de grossesses, d’enfants…), ce qui risque de changer un petit peu en 2020. En effet, j’aimerais plus m’orienter sur la photographie de paysages et de nature (ce qui me passionne le plus). Grâce à mes photos, j’aimerais faire découvrir les magnifiques coins de notre Bretagne.

Être photographe, c’est avant tout être commerciale, se vendre, et pour cela, le meilleur moyen à l’heure actuelle, c’est le web. Quand quelqu’un cherche un photographe, son premier reflexe est souvent de le chercher sur Google, Instagram ou Facebook.

métier-de-photographe

Lire aussi : Métier rédaction web #2 : le community manager

La profession de photographe et la tenue d’un blog sont-elles indispensables selon toi ?

Je pense que oui, les gens aiment beaucoup les blogs. Si un photographe tient un blog avec l’histoire d’une séance par exemple, où il décrit comment ça s’est passé et y rajoute des photos, les gens seront rassurés. C’est donc surtout pour montrer son image d’expert dans ce qu’il fait.

Pour confirmer cette image d’expert, on peut également y rajouter des articles spécifiques sur la photo (des techniques, des explications sur certaines séances ou encore des réponses à des questions fréquentes).

Les réseaux sociaux deviennent-ils indispensables pour se faire connaître désormais ?

Comme je l’ai dit précédemment, les gens recherchent en général plus facilement sur le net. Et les réseaux sociaux, comme les pages Facebook, facilitent grandement cette recherche. On y retrouve des commentaires (qui là encore peuvent rassurer), ainsi que des avis des clients précédents. On y retrouve également une belle galerie photos en général, une belle vitrine pour un photographe.

Les réseaux sociaux facilitent également le premier contact, il suffit de commenter ou d’envoyer un message privé, rien de plus simple à l’heure où les gens aiment les choses simples et rapides. Instagram peut également proposer une belle vitrine et simplifier le contact, avec les # (hashtags), les gens peuvent trouver un photographe encore plus facilement dans le lieu qu’ils souhaitent.

Je pense qu’un photographe absent des réseaux sociaux a un sérieux manque à gagner. Les gens ne comprendraient pas forcément cette absence d’ailleurs, dans cette société ou 89% des gens ont Internet, et pour la plupart sont sur au moins un réseau social.

photo-instagram

Qu’est-ce qui t’anime au quotidien dans ta profession de photographe ?

Ce qui me plaît dans la photo, c’est d’abord la création. Mais aussi pouvoir montrer les choses comme je les vois (que ce soient les personnes, qui ne se voient pas belles et qui, après avoir découvert leurs photos, se trouvent différentes et s’acceptent un peu plus, les paysages ; ou encore la nature, des choses qu’on ne voit pas forcément au premier coup d’œil).

C’est également faire découvrir et partager les choses magnifiques que je vois, les lieux si beaux que je découvre. C’est également pour ça que j’ai un blog sur la Bretagne et la nature, pouvoir partager et échanger sur cette si belle région.

Rédactrice indépendante

Un commentaire sur “Métier rédaction web #7 : le photographe”

Les commentaires sont fermés.