rediger-article-de-blog-pour-web

Le blog est aujourd’hui une rubrique indispensable à tout site web d’entreprise. Il permet à la société de diffuser des articles sur différentes thématiques en lien avec son domaine d’expertise. S’il est qualitatif et bien structuré, l’article de blog renvoie une image professionnelle de la structure, augmente sa visibilité sur le web (référencement naturel ou SEO) et permet de convertir ses prospects en potentiels clients. Le point.

Qu’est-ce qu’un article de blog en rédaction web ?

Commençons d’abord par définir ce qu’est un article de blog. Rédiger pour un blog consiste à publier du contenu (texte, vidéo, photo, podcast…) sur une entreprise ou une thématique particulière. Ces contenus sont organisés en catégories et affichés dans l’ordre chronologique inverse. Ils peuvent être destinés aux particuliers comme aux professionnels.

L’article de blog, aussi appelé « billet de blog » ou « post », en plus de comprendre du texte, peut contenir des liens internes ou externes, ainsi qu’un espace permettant aux lecteurs de laisser des commentaires, et donc de générer des échanges.

Dans le domaine professionnel, le blog et les articles qu’il contient sont devenus incontournables. Il s’agit en effet de moyens particulièrement efficaces pour améliorer le référencement naturel d’un site Internet et susciter l’intérêt des visiteurs.

rediger-pour-le-web

Comment structurer un article de blog ?

Rédiger un article « SEO-friendly »

Votre article de blog doit être « SEO-friendly » en plus d’être intéressant, autrement dit : être rédigé aussi bien pour les moteurs de recherche que pour les internautes. Ces deux notions sont parfois complexes à concilier, mais un juste milieu doit être trouvé. Pour que votre article soit structuré, il faut qu’il contienne un titre avec le mot-clé principal (H1), des sous-titres (H2), des sous-sous-titres si cela est pertinent (H3), un chapô, ainsi que des paragraphes.

Au moins un sous-titre doit contenir le mot-clé principal. Les autres peuvent utiliser la sémantique et le champ lexical associé (synonymes). La requête clé doit par ailleurs se retrouver au moins une fois dans le chapô, idéalement au début, et plusieurs fois tout au long du texte dans les paragraphes.

Veiller à la bonne lisibilité du texte

Il est en outre recommandé de mettre les expressions clés en gras, d’ajouter des listes à puces (bullet points) ainsi que des liens renvoyant vers d’autres articles de votre blog ou vers des pages pertinentes. Si la qualité prime à la quantité, il faut toutefois que votre article soit suffisamment long pour être optimisé (400 à 600 mots minimum, parfois plus en fonction du sujet).

Soigner ses balises

Il faut par ailleurs que la balise Title et la Meta Description soient soignées lors de la rédaction de votre article de blog. Par défaut, celles-ci reprennent le titre de votre billet et son introduction. Il est cependant préférable de les personnaliser (elles doivent impérativement contenir le mot-clé principal) et de veiller à respecter le nombre maximal de caractères. La balise Title ne doit pas dépasser une soixantaine de caractères. Quant à la Meta Description, elle est limitée à 160 caractères.

Ne pas négliger les images et le call-to-action

Enfin, les rédacteurs web conseillent d’ajouter un call-to-action en conclusion (ex : inviter le lecteur à commenter l’article, à le partager sur les réseaux sociaux, à télécharger un livre blanc, à s’abonner à la newsletter…). Il ne faut pas non plus mettre de côté le visuel content. Au moins une illustration doit compléter votre article. Lors de l’ajout de votre image, de votre infographie ou de votre vidéo, il faut veiller à ce qu’elle ne soit pas trop lourde et penser à remplir le texte alternatif (balise Alt).

redacteur-web-seo

Bien rédiger pour le web : comment faire ?

Pour conclure, un bon article de blog est un article qualitatif qui répond aux attentes de votre cible. Il doit donc être personnalisé, intéressant et accrocheur dès l’introduction. L’idéal est également que votre article de blog raconte une histoire. On parle alors de storytelling. Il est aussi pertinent qu’il soit construit sur le principe de la pyramide inversée ou de l’entonnoir. En bref, les informations principales doivent se trouver au début et les informations anecdotiques à la fin.

Pour être certains de traiter l’intégralité du sujet, certains rédacteurs web SEO appliquent la “technique des 5W” (who, what, where, when, why, soit : qui, quoi, où, quand et pourquoi). Et vous, avez-vous vos propres astuces ?

Rédactrice indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *