Les Freelances sont devenus le fer de lance de toutes ces mutations. Ils révèlent la transformation des organisations, la flexibilisation du travail, mais aussi et surtout, les nouvelles aspirations des travailleurs. Le salariat traditionnel ne fait plus rêver tout le monde. Mais à quoi ressemble leur quotidien ? Cette étude menée par MALT répond à la question.

Un temps de travail similaire aux salariés

Les travailleurs indépendants travaillent en moyenne 36h par semaine, ce qui reste similaire aux salariés français. Le fait de trouver des clients représente une difficulté pour près de deux tiers des Freelances (65%). Les stratégies sont multiples pour parer à cette difficulté. 62% des Freelances consacrent au moins deux jours par mois à la prospection. Pour 28% d’entre eux, c’est plus de deux jours par semaine qui sont dédiés à la prospection.

Lire aussi : Quelle place pour les femmes sur le marché du freelancing en 2019 ?

La mobilité comme philosophie

53% des Freelances partagent leur temps de travail entre chez eux et chez leurs clients. Ils sont peu nombreux à utiliser régulièrement des espaces de coworking : 64% des Freelances n’en utilisent jamais et 36% quelques heures par semaine ou plus.

L’apprentissage tout au long de sa carrière

Pour 78% des Freelances , la formation se fait principalement pendant les missions, « sur le tas ». Néanmoins, 35% d’entre eux ont suivi une formation en rapport avec leur expertise en 2018.

Parmi les sujets « annexes » sur lesquels ils aimeraient se former, ils sont 64% à citer la négociation commerciale, 49% le juridique et le cadrage des missions et 48% la gestion de projets.

Certains s’appuient sur le micro-learning pour se former au quotidien : des millions de vidéos de tutoriels sont accessibles sur YouTube, sur des sujets variés.

La nécessité de la déconnexion

Comme ils valorisent davantage la flexibilité de leur temps de travail et trouvent souvent plus difficile de séparer leurs vies professionnelle et personnelle, les Freelances sont assez nombreux à travailler le week-end.

Néanmoins, les Freelances tiennent aux vacances et à la déconnexion : ils sont néanmoins une grande majorité (60%) à prendre au moins 4 semaines de vacances chaque année. Cependant, pendant les vacances, ils doivent souvent rester connectés pour répondre aux sollicitations de leurs clients.

Lire aussi : 4 conseils pour travailler efficacement en télétravail

Rédactrice indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *