quitter-son-job-demission

Quitter son job peut, à première vue, paraître une décision lourde de conséquences, mais cela pourrait tout aussi bien être la meilleure décision de toute votre vie !

Un rapport, publié par Opinion Way en collaboration avec l’Afpa, révèle que 74% des salariés ont déjà envisagé de changer de vie. Quitter son emploi n’est pas un problème en soi, si votre choix est justifié et si vous avez réfléchi à la suite. Explications.

Démission : les raisons qui poussent les salariés à quitter leur emploi

De nombreuses personnes restent accrochées à un emploi qui ne leur convient pas et passent, globalement, la majeure partie de leur temps à faire des choses qui ne leur correspondent pas. Peur de franchir le pas, peur des réactions de leur entourage, angoisse du changement… Les raisons sont plurielles ! Pourtant, quitter son job peut offrir de belles opportunités et permettre aux personnes qui se lancent de “passer un cap”.

reforme-de-lacre

Quitter son job pour une meilleure rémunération

Si vous avez l’opportunité de quitter votre emploi pour un autre bien mieux rémunéré, cela peut être une très bonne raison de passer à l’acte.

Attention cependant, bien que cela soit appréciable les premiers mois, l’argent ne fait (selon moi) pas le bonheur. Veillez à ce que votre nouvel emploi soit tout aussi intéressant que celui que vous quittez au risque de le regretter.

Quitter son emploi pour un environnement de travail plus sain

Lorsque l’ambiance au travail n’est pas au beau fixe, que les démissions s’enchaînent ou que les collègues ne cessent de se plaindre, cela sous-entend une certaine défaillance de la part de la hiérarchie. Il devient alors compliqué de rester motivé dans de telles conditions. C’est peut-être le moment de changer de poste !

stress-au-travail

Démissionner pour se sentir mieux dans sa peau

Si votre travail actuel vous oppresse au point de ne pas en dormir la nuit et de ressentir une boule au ventre chaque matin, il est grand temps d’en changer ! Aucun travail (et j’insiste sur ce point : aucun) ne mérite d’y laisser sa santé . Une fois parti, vous vous sentiez très certainement bien mieux dans votre peau !

Lire aussi : Le burn-out : c’est quoi au juste ?

Un tas d’autres raisons

Un tas d’autres raisons existent et sont justifiables : lorsque votre emploi actuel ne vous permet pas de suffisamment profiter de vos proches ou de vos passions, lorsqu’il met en péril votre santé, lorsque vous déménagez ou tout simplement que vous en avez raz-le-bol !

Comment quitter son job (avec intelligence) ?

Contrairement aux idées reçues, quitter son travail ne signifie pas forcément une dispute avec son patron. Vous pouvez tout à fait dialoguer, lui expliquer les raisons de votre choix, voire trouver un commun accord avec lui. C’est ce qu’on appelle la rupture conventionnelle. 

to-do-list

Il est également possible de quitter son travail tout en profitant d’indemnités, notamment en cas de chômage involontaire et de démission légitime (mutation du conjoint, harcèlement au travail, non-paiement du salaire…). Renseignez-vous !

Avant de quitter votre poste, veillez aussi à vous poser les bonnes questions. Il ne faudrait pas le regretter quelques semaines/mois plus tard : faites une liste des raisons pour lesquelles vous souhaitez partir, précisez les avantages de votre job actuel et ses inconvénients avant de vous décidez ! Une démission ne doit pas être prise à la légère, il s’agit d’être préparé.

Quitter son emploi pour se lancer en Freelance

Si vous avez décidé de mettre un terme à votre CDI pour vous lancer en tant que Freelance et donner un nouvel élan à votre carrière, il vous faudra à tout prix vous y préparer. Vous devez avoir une certaine sécurité financière au cas où les choses tourneraient mal.

Assurez-vous  également d’avoir planifié votre stratégie correctement et tâchez d’envisager un plan B si cela ne tourne pas comme vous le souhaitez. Mélanie explique :

“Je ne m’épanouissais pas sur mon poste précédent, j’ai choisi de me mettre à mon compte principalement pour me sentir mieux dans mon travail et pour évoluer professionnellement en faisant un travail qui me plaît (…) Autre point important : la liberté de gérer mon emploi du temps en fonction de mes contraintes personnelles.”

se-lancer-comme-freelance

Enfin, dans la mesure du possible, essayez de lancer votre entreprise pendant que vous avez un emploi pour évaluer si cela peut fonctionner.

Créer son entreprise et ne plus avoir de hiérarchie est une expérience incroyable et unique. Si votre projet tient la route, je n’ai qu’un seul conseil : celui de foncer !

Lire aussi : A quoi ressemble le quotidien d’un Freelance ?

Rédactrice indépendante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *